L’évolution du web et de la technologie a apporté de nombreuses innovations dans le secteur du commerce, parmi lesquelles le dropshipping, traduit littéralement par « livraison directe » en français. Cette technique de commercialisation innovante permet de lancer une activité de vente en ligne rapidement et à moindres frais. Elle offre ainsi des avantages non négligeables, aussi bien du côté du vendeur que du fournisseur. Cette pratique commerciale est une excellente alternative pour ceux qui souhaitent ouvrir une boutique en ligne, mais qui manquent de moyens, pour ceux qui tiennent un site e-commerce et qui veulent étendre leur activité, ou encore pour ceux qui ne disposent pas d’un local pour stocker des produits. Pour mieux se lancer dans ce mode de commercialisation, il convient de connaître ses avantages et ses inconvénients, mais aussi de mettre en place une stratégie de dropshipping efficace. Mais avant toute chose, petit tour d’horizon sur ce concept !

Focus sur le concept du dropshipping

Le dropshipping, littéralement « vente directe » ou « livraison directe », est une pratique commerciale qui se présente sous forme d’un triangle. Alors que dans l’e-commerce traditionnel, le vendeur s’approvisionne auprès du fournisseur pour ensuite stocker les produits et les revendre en ligne ; dans le dropshipping, il joue tout simplement le rôle d’un intermédiaire entre le fournisseur et les acheteurs. Il ne dispose pas d’un stock à gérer ; il prend juste les commandes des acheteurs via sa boutique en ligne et c’est le fournisseur qui livre directement les produits auprès de ceux-ci.

En d’autres termes, le vendeur s’occupe de générer des ventes, en élaborant entre autres des stratégies efficaces pour attirer les clients et les inciter à acheter ; tandis que le fournisseur se charge de gérer les produits et de les livrer. C’est lui qui se charge de la production et de la logistique.

La majorité des grandes places de marché virtuelles telles qu’eBay, Amazon et Rueducommerce utilisent ce système. Ces sites ne disposent pas en effet de produits, mais jouent le rôle d’intermédiaires entre les marques et les acheteurs, en contrepartie d’une commission sur les ventes réalisées.

Dropshipping : Comment et pourquoi faire du dropshipping en 2019 ?

Dropshipping : des avantages non négligeables

Pour l’e-commerçant

Le dropshipping est un concept très avantageux, aussi bien pour l’e-commerçant que le fournisseur. Pour l’e-commerçant, ce système de commercialisation offre des avantages sur le plan financier et logistique : non seulement le vendeur n’est pas obligé de disposer d’un investissement important, mais il n’est pas obligé de supporter le risque financier du stock. Le fait est qu’il joue le rôle d’intermédiaire et qu’il vend des produits qu’il n’a pas dans son stock. Il n’achète pas de produits comme les vendeurs traditionnels et donc, il n’a pas besoin de disposer d’un fonds initial conséquent.

Si vous prévoyez de vous lancer dans le dropshipping et d’intervenir en tant qu’e-commerçant, sachez que vous pouvez le faire même si vous manquez de moyens. Il vous suffit d’avoir un site e-commerce et d’élaborer une stratégie efficace pour asseoir la notoriété de celui-ci afin de générer des ventes. Il appartient au grossiste de fournir les produits commandés et d’assumer le risque financier du stock.

Sur le plan logistique, l’e-commerçant ne s’occupe pas de la livraison des produits et ne se charge donc pas d’empaqueter et d’envoyer les colis, une tâche qui prend souvent du temps. C’est un avantage majeur, dans la mesure où il doit s’occuper de la maintenance du site. Booster le référencement d’un site, animer les réseaux sociaux, générer des leads… toutes ces tâches sont chronophages ! Avec le dropshipping, c’est “chacun sa spécialité” et pas de temps perdu à assumer plusieurs casquettes.

Pour le fournisseur

Pour le grossiste, le dropshipping lui offre la possibilité de ne pas investir dans un site de distribution sur internet. Vendre sur le web nécessite en effet des compétences spécifiques et seule une personne maîtrisant cette activité est en mesure de promouvoir les produits et d’attirer des clients via le site. Ce n’est pas une tâche aisée.

Le fournisseur peut se dégager de cette tâche en collaborant avec un e-commerçant et s’occuper uniquement de la production et de la livraison. Si vous souhaitez intervenir en tant que fournisseur en dropshipping, vous n’aurez pas à vous charger de tout ce qui concerne la diffusion. Il existe plus de 170 000 sites marchands en France… et même si vous avez un site, rien ne vous garantit que celui-ci puisse favoriser vos ventes. Avoir un site e-commerce ne signifie pas toujours qu’on peut vendre un maximum de produits. Confier la distribution à un site e-commerce permet au grossiste d’avoir plus de clients tout en se concentrant sur son cœur de métier.

Le dropshipping est avantageux pour ces deux acteurs, mais il y a quand même quelques inconvénients qui méritent une attention particulière, aussi bien pour l’e-commerçant que le grossiste. Après avoir mis en exergue les points forts de cette pratique, découvrons ses points faibles.

Dropshipping : quelques inconvénients

Pour le vendeur

Dans le domaine du commerce, rien n’est jamais tout rose ou tout blanc et le dropshipping a aussi des inconvénients. Du côté des e-commerçants, trois points sont essentiels, à savoir l’absence de contrôle sur la logistique, la dépendance aux fournisseurs et la similarité des produits à ceux des concurrents.

Pour le premier point, le vendeur n’a aucun contrôle sur la qualité des produits et services proposés par le grossiste. Il ne peut pas vérifier si les produits sont conformes aux descriptifs énoncés dans le site, s’ils sont bien emballés et livrés dans les délais impartis. Si les choses ne se passent pas comme prévu, cela peut avoir un impact négatif sur la notoriété du site et par conséquent, sur les ventes.

Concernant le deuxième point, l’e-commerçant est complètement dépendant du fournisseur vu qu’il n’a pas de stock de produits. Quelle que soit la stratégie choisie par le grossiste, le vendeur ne peut pas intervenir, ce qui peut également impacter sur les ventes. Si le fournisseur décide par exemple de ne plus produire telle ou telle catégorie de produits, cela pourrait avoir un impact important sur les ventes et pourrait même, dans une certaine mesure, faire baisser la notoriété du site. La stabilité est un élément majeur pour un site e-commerce.

Hormis cela, le vendeur n’est pas à l’abri d’une éventuelle hausse de prix imposée par le grossiste. Si ce dernier décide de changer ses prix de vente, l’e-commerçant ne peut rien faire. Pour le vendeur, l’enjeu majeur est la notoriété de son site e-commerce : son intervention se limite à la promotion et à la distribution des produits.

Le troisième point concerne la similarité des produits : des concurrents peuvent mettre en vente les mêmes produits et l’e-commerçant peut peiner à se démarquer. Cela se produit généralement lorsque les produits sont issus de catalogues basiques de fournisseurs en dropshipping. Se démarquer s’avère difficile dans ces circonstances. Pour éviter cela, choisir des produits originaux ou de niche peut s’avérer payant.

Dropshipping : Comment et pourquoi faire du dropshipping en 2019 ?

Pour le grossiste

Du côté des grossistes, il y a également des inconvénients, entre autres la dépendance vis-à-vis des conditions imposées par les grands sites marchands. Le fournisseur doit en effet se soumettre aux exigences imposées : ce peut être au niveau de la logistique, du taux de commission, etc. Le grossiste n’a en quelque sorte pas le choix, en raison de la grande notoriété de ces sites. Tel est par exemple le cas d’Amazon, figurant parmi les sites qui font les plus gros volumes de ventes.

La plupart des mastodontes de la distribution imposent des conditions strictes aux fournisseurs, à l’instar de Rueducommerce et Cdiscount, faisant partie des principaux sites e-commerce existant en France. Ils imposent souvent un cahier des charges qui peut être compliqué pour les non-initiés. En outre, même si le fournisseur applique à la lettre le cahier des charges, il n’y a pas de garanties que les sites marchands privilégient ses produits. Si un autre fournisseur propose par exemple des produits similaires et une commission beaucoup plus intéressante, ils privilégieront très certainement celui-ci.

Pour ne pas faire face à ce genre de situation, le grossiste peut se tourner vers les petits sites e-commerce. Les volumes de ventes seront toutefois plus faibles.

Par ailleurs, le fournisseur peut être lésé si les informations communiquées par l’e-commerçant sont erronées. Il se peut en effet qu’il y ait un malentendu au niveau des descriptifs des produits, que le vendeur ait mal interprété la présentation fournie par le grossiste ou que les informations véhiculées sur le site ne correspondent pas à la réalité. Ce type de problème peut avoir un impact négatif sur l’image de marque du grossiste et sur ses produits.

À noter que certains e-commerçants n’hésitent pas à exagérer la présentation des produits pour se démarquer et gagner en visibilité sur les moteurs de recherche. Or, cela peut conduire à des informations erronées et une mauvaise expérience client.

Les stratégies à mettre en place pour réussir à vendre en dropshipping

Pour réussir à attirer de nombreux clients et vendre un maximum de produits, l’e-commerçant doit mettre en place une stratégie de dropshipping efficace. Pour ce faire, plusieurs points méritent une attention particulière, entre autres au niveau du choix des fournisseurs et de la rédaction des fiches produits.

Bien choisir les grossistes

Pour éviter les mauvaises surprises, il convient de bien choisir le ou les grossistes et de s’assurer qu’ils disposent d’importants stocks. En outre, il est recommandé de collaborer avec plusieurs fournisseurs en dropshipping. Mieux vaut dépendre de plusieurs grossistes plutôt que d’un seul. Si un problème se présente avec l’un d’entre eux, vous pouvez toujours compter sur les autres et votre activité ne sera pas mise en danger. La règle de base est de ne pas mettre tous les œufs dans le même panier.

Notons que pour trouver des fournisseurs en dropshipping, la solution la plus simple est de se tourner vers les petits producteurs qui proposent des produits atypiques. Avec les bons arguments, vous ne devriez éprouver aucune difficulté à les convaincre de devenir votre partenaire en dropshipping. Si vous avez déjà effectué plusieurs ventes sur votre site, vous pouvez mettre en avant votre crédibilité. Lors des échanges, mettez également en avant les avantages qu’ils peuvent tirer de ce système de commercialisation.

Échanger régulièrement avec les fournisseurs

Par ailleurs, il est également conseillé de créer une vraie relation de travail avec les grossistes et de ne pas les considérer comme de simples fournisseurs. Avec cette approche, il y a moins de risque. En effet, si l’un des fournisseurs prévoit par exemple de stopper la production d’un quelconque produit, vous pouvez vous préparer à cette éventualité en toute sérénité. L’échange favorise la relation de confiance, alors n’hésitez pas à prendre contact et à échanger régulièrement avec eux.

Si l’un d’entre eux compte augmenter ses tarifs, vous pouvez entamer une négociation sur les taux de marge. De même, vous pouvez vous renseigner sur les produits les plus vendus par vos fournisseurs et modifier votre site e-commerce.

Rédiger soi-même les fiches produits

Pour accéder à la première page des résultats de recherche de Google, mieux vaut créer et rédiger toutes les fiches produits. Tout contenu dupliqué est en effet pénalisé par Google ; le fait est que cela n’apporte aucune plus-value aux internautes. Cela ne sert à rien de dupliquer des fiches produits sur d’autres sites e-commerce, pour ensuite se trouver à la deuxième ou à la troisième page des résultats de recherche. Google pénalise les contenus dupliqués, alors évitez de copier les fiches produits des autres. Rédigez vous-même les vôtres ! Certes, ce n’est pas une tâche facile et cela prend du temps, mais c’est très important pour la réussite SEO de votre site.

Même si le dropshipping comporte quelques inconvénients, cette pratique commerciale permet d’améliorer rapidement son chiffre d’affaires. C’est un domaine très rentable si les fournisseurs ou e-commerçants sont bien choisis et si les stratégies mises en place sont efficaces. Avant de vous lancer dans ce secteur, n’hésitez pas à analyser les avantages et les inconvénients du dropshipping, et à vous informer sur les rouages de ce système de commercialisation. Le dropshipping est une excellente opportunité pour les e-commerçants, mais aussi pour les fournisseurs !