Si vous avez cette pensée, vous êtes finis…

 

Selon Josh Kaufman, l’auteur du bestseller Personal MBA, il existe 2 visions du monde fondamentalement différentes.

 

Elles influencent votre comportement de tous les jours.

Vous avez forcément l’une d’elle… mais laquelle ?

 

D’abord…

 

  • Croire que nos compétences et nos capacités sont déterminées une fois pour toutes

 

Ici, vous pensez que vos capacités sont fixes et définitives.

Si vous essayez quelque chose qui échoue, alors vous penserez que c’est parce que vous n’êtes pas bon dans ce domaine et que vous ne le serez JAMAIS.

 

Cette pensée est limitante. ❌

 

En cas d’obstacle, comment allez-vous surmonter votre problème si vous estimez que “ce n’est pas votre truc” ?

 

La deuxième pensée est…

 

  • Croire que nos compétences et nos capacités sont malléables

 

Si vous échouez, alors vous estimerez que c’est parce que vous n’avez pas suffisamment travaillé. 

 

Du coup, si vous réessayez plusieurs fois, vous y arriverez forcément mieux selon cette pensée.

 

Vous pouvez comparer vos compétences à des muscles : plus vous les entraînez, et plus ils se renforcent. 💪

 

Dans quelle vision êtes-vous ?

 

Ces deux visions ont été confirmées par le Dr Carol Dweck dans son livre “Changer d’état d’esprit : une nouvelle psychologie de la réussite”.

 

Selon lui, il existe : 

  • la mentalité fixe où nos échecs diminuent notre estime de nous ce qui crée la peur d’essayer de nouvelles choses.
  • la mentalité évolutive où l’on considère qu’il faut travailler et multiplier les essais pour surmonter les obstacles.

 

La mentalité fixe est un exemple de ce que les psychologues appellent “conviction limitante”.

 

C’est-à-dire que vous avez en vous une pensée que vous considérez comme étant vraie et qui peut vous empêcher de réaliser vos objectifs.

Pour illustrer ce phénomène, nous pouvons parler de l’argent. 💰

 

Si vous croyez que les gens riches sont immoraux, corrompus et qu’ils sont de mauvaises personnes… alors vous ne gagnerez JAMAIS plus d’argent qu’aujourd’hui.

 

Parce que si vous gagnez mieux votre vie, alors vous allez “devenir comme eux”. Cette pensée vous amènera à considérer l’argent comme un problème.

 

Et indirectement, votre cerveau va tout faire pour vous éloigner de celui-ci. 🧠

 

Alors comment trouver ses propres convictions limitantes pour ensuite les supprimer ?

 

C’est assez simple.

 

À chaque fois que votre petite voix dans la tête vous dit : “Je n’en suis pas capable”, “Je devrais” ou encore “Je suis nul dans ce genre de chose” c’est que vous avez mis le doigt sur une conviction limitante.

 

Du coup, interrogez-vous sur cette situation.

 

Prenons un exemple : vous souhaitez vendre votre produit.

 

Si vous pensez que ça ne marchera pas, demandez-vous si cela est vrai ? Quels sont vos forces et vos avantages par rapport aux autres ? Aimez-vous votre produit ? Pourquoi ? Que va-t-il apporter à vos clients ? Etc.

 

L’objectif ici est de répondre à votre petite voix.

Il faut que cela devienne une habitude pour petit à petit changer d’état d’esprit.

 

Alors commencez dès maintenant.

 

C’est maintenant à votre tour de passer à l’action…

Et de réaliser vos premières ventes !

 

👉 À RETENIR :  Nous avons tous en nous des convictions limitantes. Cela peut nous gêner à accomplir des objectifs que nous avons. Par exemple, penser que l’argent est une mauvaise chose peut vous empêcher de mieux gagner votre vie alors que c’est ce que vous souhaitez. Il est important de les identifier pour ensuite les supprimer en vous posant de simples questions comme nous l’avons vu dans cet article.