Depuis 2009, la stabilité précaire des marchés financiers est devenue une source de tracas pour les particuliers en quête de placements. L’idée de perdre leurs économies, ou de ne pas faire fructifier un capital qui “dort” sur un livret obsolète les pousse à s’adresser à des professionnels de l’investissement financier. Pourtant, ces derniers ne sont pourtant pas toujours des références de rentabilité ou de compétences, surtout s’ils font passer les intérêts de leur établissement avant ceux du client. Savoir dans quoi investir est une question à laquelle chacun aura une réponse différente. Suivant vos objectifs et vos affinités avec un domaine en particulier, vous trouverez plusieurs alternatives de placement judicieux.

Quel type de placement est assuré pour tout le monde ?

Placer son capital est conseillé pour assurer une retraite, une source de revenus passifs, ou tout simplement pour faire fructifier une épargne. Envisager de confier son argent à un groupe ou à une institution particulière engendre invariablement des questions sur la pertinence de l’investissement. Votre choix est-il judicieux ? Les gains annoncés sont-ils intéressants par rapport à ce que proposent les concurrents ? Est-ce risqué ?

Il est indispensable de s’intéresser au ratio risque/bénéfice, car chaque type de placement proposera un taux plus ou moins intéressant, en fonction de la performance du marché et de la réputation de l’entreprise vous proposant ses services. Il est impossible d’affirmer qu’un même type de placement financier correspondra à tous les profils d’investisseurs. La diversité des profils et des objectifs ne permet donc pas de proposer une solution unique qui satisfasse tout le monde. Le choix dépendra aussi bien de la durée de votre placement que de la somme que vous souhaitez placer. Il se fera aussi en fonction des produits financiers auxquels vous aurez droit, aux objectifs que vous vous êtes fixés, ainsi que sur de nombreuses variables.

Si les uns investissent pour s’assurer un haut taux de rendement, d’autres seront plus attirés par des avantages fiscaux. D’autres, encore, seront séduits par la perspective d’un placement à faibles risques. Faire fructifier une épargne implique une connaissance étendue de ce qu’un secteur ou un prestataire a à vous offrir.

Dans quoi investir en 2019 et 2020 : nos conseils pour gagner de l'argent

Centrer ou diversifier ?

Par souci de praticité, les particuliers sont nombreux à choisir un placement unique. En optant pour un seul investissement, ils espèrent amoindrir les risques et miser sur une valeur sûre. Ce choix sera cependant contre-productif : vous confiez toutes vos économies à une seule institution ou à un seul marché, augmentant en réalité les risques de pertes. Cette alternative exclut les plans de secours en cas de malus sur l’un de vos investissements.

La diversification des placements pourra être conseillée si vous recherchez d’abord la sécurité. Contrairement à une idée répandue, cette seconde option ne sera pas réservée aux jeunes investisseurs. Elle est recommandée à tous les profils, et se positionnera sur les différentes sources d’épargne qui vous intéressent.

Les bons placements sont ceux qui vous inspirent confiance, tout simplement. Il reste néanmoins indispensable de faire preuve de prudence, car toute proposition de placement n’est pas bonne à prendre. Prenez le temps de vous informer sur les secteurs qui vous intéressent, et évaluez leur niveau de rentabilité. Une analyse détaillée des fluctuations au cours des dernières années vous donnera les informations essentielles sur vos choix de placement.

Les alternatives pour investir votre argent

Investir est une activité à part entière, où votre patience et votre pouvoir de décision vous permettront de flairer les affaires les plus rentables. Face à la diversité d’offres présentes sur le marché, certaines se démarquent et rassurent les particuliers recherchant la sécurité.

L’assurance-vie, une solution qui a fait ses preuves

Il y a encore quelques années, l’assurance-vie était considérée comme un placement destiné à assurer la sécurité de nos descendants. Cette assurance offre pourtant une forme de sécurité plus large à vos économies. L’objectif n’est pas seulement de confier votre argent à des professionnels et de désigner des bénéficiaires en cas de décès. L’assurance-vie est d’abord une solution d’investissement dont le taux de rémunération est supérieur à ce qui vous sera proposé sur un livret A.

Ce choix de placement vous donne droit à des avantages fiscaux plus ou moins conséquents, après une huitaine d’années. Présentée comme une forme d’épargne multicarte, l’assurance-vie offre également une liste d’options dont vous pouvez demander à profiter. C’est une des solutions que nous pouvons recommander pour faire fructifier un capital, pour établir une épargne disponible en fonction de vos besoins, ou tout simplement pour bénéficier d’un revenu complémentaire.

Votre assurance-vie peut aussi être utilisée pour placer en bourse. Les prérogatives et les taux d’intérêt varieront suivant le type de contrat auquel vous souscrivez. Si l’option monosupport vous offre de garantir votre capital et de profiter d’intérêts capitalisés, la version multisupport de l’assurance-vie comporte deux types de fonds, dont un destiné aux investissements en actions.

Si l’assurance-vie offre généralement des conditions intéressantes, il faut aussi prendre en compte ses taux dégressifs. Sa rentabilité varie de 2 à 3% pour les fonds en Euros, mais avec l’avantage de ne comporter quasiment aucun risque. Les performances de l’assurance-vie dépendront donc de votre capacité à miser sur les fonds SICAV. Cette solution assure des revenus plus conséquents, mais peut aussi comporter certains risques non négligeables. La perspective de gagner plus répondra alors aux besoins d’une clientèle désireuse d’améliorer significativement la valeur de son capital.

Dans quoi investir en 2019 et 2020 : nos conseils pour gagner de l'argent

La bourse, une alternative séduisant de nombreux particuliers

La bourse séduit régulièrement de petits investisseurs rêvant de décrocher une affaire en or. Notons que si elle a su développer sa réputation autour de ses nombreux avantages, la bourse n’est pas dépourvue de risques. Elle peut aussi bien vous faire gagner de l’argent que vous en faire perdre. Toutes les éventualités doivent être prises en compte avant de confirmer votre investissement.

La solution la plus simple pour dégager des bénéfices consiste à acheter au bon moment. Les acquisitions sont notamment conseillées après des krachs, tandis que le choix de la vente dépendra uniquement de vos propres estimations. Tous les investisseurs n’auront pas les mêmes réactions ou les mêmes objectifs de vente.

Miser en bourse ne sera cependant pas à la portée de tous. Les personnes qui y interagissent sont habituellement des professionnels, des initiés qui en comprennent toutes les petites subtilités. Les particuliers qui se lancent seuls sur le marché de la bourse doivent prendre conscience des risques financiers, et se préparer à faire face au travail soutenu que cette activité représente. En optant pour un plan d’épargne en Actions, vous commencerez à percevoir des avantages fiscaux au bout de 5 ans.

Nous vous recommandons de vous former avant d’investir, afin de comprendre ce que vous pouvez gagner ou perdre, ou de collaborer avec un trader expérimenté. Certains sites de trading proposent des portefeuilles virtuels grâce auxquels vous pouvez exercer virtuellement vos compétences financières.

La bourse ne s’adresse pas seulement à ceux qui ont besoin d’investir sur le court ou le long terme. La solution peut aussi représenter un choix de placement pratique si vous ne craignez pas les fluctuations de marché. Votre conseiller ou les outils disponibles en ligne vous permettront de suivre l’évolution des indices boursiers, et vous suggéreront de passer à l’action suivant les tendances du moment.

Investir sur la toile

Nous le savons moins, mais internet propose plus d’une option d’investissement accessible aux particuliers. Les alternatives répondent aux besoins de différents profils, sur internet, vous disposez de multiples propositions de placements, que ce soit sur un marché classique ou sur des activités fonctionnant uniquement dans cet écosystème.

Pour les particuliers, la création d’un blog est sans doute l’option la plus simple. Destinée à ceux qui aiment écrire et communiquer, le blog s’impose comme une plateforme sur laquelle vous partagez vos idées, vos impressions, vos expériences. Le blogging rapporte de petites sommes qui pourront devenir des gains plus importants si votre trafic augmente.

Si vous cherchez dans quoi investir et que vous êtes à la recherche d’une alternative ludique, cette solution répondra à vos attentes. Elle nécessite cependant une bonne connaissance du web, ainsi qu’une patience à toute épreuve. Pour qu’un blog marche, vous aurez aussi besoin de faire une veille de votre secteur, des nouvelles en général, et des innovations sur internet.

Bien que le gain généré par un clic soit relativement faible, l’augmentation de votre taux de fréquentation changera radicalement le montant perçu. Le blogging fait partie des sources de revenus qui gagnent en constance… à condition de rester régulier dans votre activité. Une page alimentée, traitant de sujets intéressants et adoptant un système d’affiliation a toutes les chances de vous rapporter de l’argent.

En dehors des commissions sur la vente de produits, vous pouvez compter sur l’intérêt que les internautes portent à votre plateforme. Développer une stratégie qui vous est propre et viser une niche bien particulière vous permettront de vous distinguer de la masse. Sur internet, cette option de placement jouera principalement sur l’aspect concurrentiel et sur l’accessibilité du modèle.

Dans quoi investir en 2019 et 2020 : nos conseils pour gagner de l'argent

Le marché de l’immobilier est-il encore envisageable ?

Le secteur de l’immobilier a connu des hauts et des bas. Depuis la crise de 2009, les particuliers se détournent peu à peu de cette forme d’investissement qu’ils ne considèrent plus comme rentable. Si le marché continue à avoir des difficultés à se stabiliser, il reste une des options les plus pratiques pour investir et sécuriser de l’argent.

Le secteur de la pierre n’a pas encore dit son dernier mot : reprenant du poil de la bête, il revient doucement, mais sûrement sur le devant de la scène. Toutes les propositions de placement ne sont pourtant pas bonnes à considérer. Si certaines affaires offrent de réelles perspectives de gains à moyen comme à long terme, le secteur est aussi gangrené par des profiteurs qui espèrent revendre des biens inintéressants.

L’assistance d’un conseiller vous sera utile si vous n’avez que des connaissances sommaires dans le domaine. Idéalement, un agent immobilier connaissant bien la région dans laquelle vous souhaitez investir, et capable de vous informer sur les risques à prendre en compte pour chaque proposition. Même si vous souhaitez faire prospérer rapidement votre capital, ne confiez pas la gestion plénière de votre investissement à un professionnel.

La meilleure alternative consiste encore à gérer vous-même votre activité, tout en vous faisant conseiller par des intervenants spécialisés. Dans ce secteur en particulier, vous devez rester seul décisionnaire de la manière dont vous administrez vos fonds. Aussi, placer de l’argent dans des biens neufs ne sera pas forcément l’option la plus rentable pour tout le monde : le choix de l’immobilisation reposera principalement sur votre situation financière et les avantages recherchés.

Si les biens récents répondent aux attentes de personnes subissant de fortes impositions, les avantages financiers seront moindres pour les autres profils. Dans la plupart des cas, les biens anciens peuvent être plus intéressants : à mesure que le temps passe, le marché de l’ancien se révèle prometteur et vous propose des biens moins coûteux, qu’il vous sera possible de rentabiliser rapidement.

Aujourd’hui encore, l’investissement immobilier fait partie des placements autofinancés. Une gestion intelligente de votre investissement vous permettra de couvrir entièrement les dépenses liées au financement, à l’entretien, aux impositions et aux taxes. Elle vous permet même de faire un bénéfice plus ou moins important, que vous pourrez utiliser ou mettre de côté.

Les entreprises françaises, un classique qui continue à vendre

L’investissement peut aussi passer par des solutions plus innovantes et plus actuelles. C’est le cas de l’option « crowdfunding », aussi connu sous le nom de financement participatif. Votre argent est investi dans les petites entreprises made in France, afin de les aider à débuter. Le crowdfunding que nous recommandons est uniquement celui que vous trouverez sur les sites de confiance.

Cette solution est privilégiée par les particuliers qui souhaitent participer au développement économique. Financer des PME françaises est rentable, dans la mesure où les gains générés sont plus importants que ceux d’un livret épargne classique. Il n’est pas nécessaire d’avoir un gros capital pour choisir cette option : vous pouvez participer dès 50€, et miser uniquement le montant qui vous convient.