Les exigences de Google évoluent en matière de nombre de mots. Alors qu’auparavant, le nombre idéal pour un contenu texte se situait autour de 300 à 500 mots, il faut désormais plus de 1 000 mots pour qu’un article soit bien référencé. Cela diffère toutefois en fonction du contenu : fiche produit, article de blog, communiqué de presse, page web… le nombre de mots influe grandement sur le référencement naturel d’un texte. Les exigences des algorithmes de Google évoluent en permanence et il faut suivre la tendance pour gagner en visibilité sur les moteurs de recherche.

Le minimum recommandé selon le type de contenu

Même si, dans la plupart des cas, la longueur idéale d’un texte n’est pas fixe, il est conseillé de respecter un minimum recommandé selon le type de contenu. Pour une fiche produit par exemple, il est préférable de faire au minimum 300 mots. Avec ce type d’article, la simplicité est de mise pour être bien référencé, c’est-à-dire un texte à la fois court, agréable à lire et informatif. Notons que les fiches produits sont indispensables pour tout site e-commerce.

Pour un article de type communiqué de presse, le minimum recommandé est de 200 mots. Le référencement naturel est moins important pour ce type d’article, c’est pourquoi il peut être assez court. À noter qu’un communiqué de presse est destiné à être publié par des journalistes et doit donc être clair et concis.

Si vous prévoyez de rédiger une page web, un minimum d’environ 300 mots est conseillé ( beaucoup ne le savent peut-être pas, mais le nombre de mots est tout aussi important pour la page d’accueil). Il en va de même pour celui d’un script vidéo, qui doit être d’environ 200 mots. Ce type de contenu doit généralement être bref.

Pour un article de blog, il faut faire au minimum 500 mots et pour que ce type d’article soit bien référencé sur les moteurs de recherche, il doit contenir les mots-clés nécessaires. Plus un article est long, plus il y aura de la place pour ces mots-clés : plus de 1 000 mots sont vivement recommandés si vous souhaitez gagner en visibilité.

À titre d’information, les articles figurant dans le top 5 des résultats de recherche de Google sont en moyenne de 2 000 mots, c’est la raison pour laquelle il convient de privilégier les textes longs.

Quel est le nombre de mots idéal pour vos contenus sur Google ?

Les textes longs à privilégier ?

Le nombre de mots est un élément majeur pour augmenter la visibilité d’un article : face à deux textes de même qualité, Google privilégiera celui dont le nombre de mots est le plus élevé.

Les textes longs sont donc plébiscités par Google pour plusieurs raisons. Premièrement, plus un article est long, plus on peut répartir de mots-clés et d’expressions-clés naturellement, sans que cela paraisse trop lourd pour les lecteurs. Introduire plusieurs mots-clés et expressions-clés à la chaîne dans un texte court n’est pas très recommandé en termes de qualité.

Deuxièmement, avec un article long, on peut faire un contenu à la fois riche et optimisé. Pour une fiche produit, un article court peut faire l’affaire, car il suffit de présenter le descriptif du produit. Dans le cas d’un article de blog tel qu’un tutoriel, en revanche, toutes les informations nécessaires dont les internautes ont besoin doivent être présentées. Pour ce type d’article et en fonction des thématiques, il faut entrer dans les détails afin de fournir du contenu riche. Il est à noter que plus les informations sont utiles aux lecteurs, plus ils continueront de lire.

Troisièmement, la mise en page d’un article long est beaucoup plus agréable. C’est un point important pour minimiser le taux de rebond. Avec un article long en effet, il est beaucoup plus facile d’intégrer une image, une vidéo, une liste à puces, etc. Or, un texte est plus agréable à lire lorsqu’il est bien structuré et mis en page.

En privilégiant les textes de plus de 1 000 mots riches et optimisés, vous pouvez obtenir plus facilement des liens naturels et un taux de conversion plus important. Il est en effet plus pratique d’insérer des liens dans un article long plutôt que dans un article court !

La qualité avant tout !

Certes, il faut privilégier les textes longs, mais pas au détriment de la qualité ! Pour référencer correctement un contenu, la longueur ne suffit pas. Sachez que même si Google est un robot, il est capable de reconnaître la pertinence d’un contenu et des mots-clés utilisés. La qualité est toujours primordiale, quel que soit le type d’article (article de blog, fiche produit, communiqué de presse, livre blanc, etc.).

Cela ne sert à rien de faire un article de 2 000 mots et dont la qualité laisse à désirer, c’est-à-dire un texte pauvre en contenu et avec des mots-clés suroptimisés. Google peut facilement reconnaître un texte pauvre en contenu et les internautes également. Ce n’est pas tant la longueur brute qui compte, mais la quantité d’informations mises en avant, leur pertinence et leur utilité pour les lecteurs. Écrire n’importe quoi pour atteindre un nombre de mots précis n’est pas la solution pour être bien positionné sur les moteurs de recherche de Google.

Si vous souhaitez que votre site bénéficie d’une excellente visibilité, vous pouvez tout à fait alterner des textes longs et des articles courts. Ce qui est important, c’est que vos contenus apportent une plus-value à vos lecteurs, qu’ils répondent à leurs besoins. Cela ne sert donc à rien de diluer un sujet juste pour augmenter le nombre de mots d’un article.

Les algorithmes de Google sont bien trop complexes et inconnus, alors mieux vaut s’assurer de toujours proposer des contenus de qualité, quitte à faire des textes plus courts. Entre un article de 2 000 mots qui n’apporte rien de bien concret aux lecteurs et un article de 500 mots riche en informations, il est clair que le second sera privilégié par Google.

Il n’existe pas vraiment de norme standard en matière de nombre de mots, mais pour se positionner sur la première page des résultats de recherche, mieux vaut privilégier un texte à la fois long et de qualité.