Gagner des revenus complémentaires afin de ne plus dépendre du salaire mensuel est l’objectif de toutes les personnes qui veulent sortir de la rat-race (course effrénée sans possibilité de fin provoquée par le salariat). Il existe depuis toujours des moyens dits « classiques » qui permettent d’atteindre ce but, mais ils ne sont pas toujours facilement accessibles, ou nécessitent un investissement sur le long terme, comme l’investissement dans l’immobilier.

Mais il ne faut pas croire que seuls les investissements sur long terme existent. Il est parfaitement possible d’effectuer des investissements à court terme, et ainsi voir l’argent que nous avons placé fructifier en peu de temps. Il s’agit plus précisément d’une solution de placement vous permettant de protéger votre capital à 100 %, de récupérer votre argent au bout de 1 à 4 ans au maximum, et qui offre une rémunération régulière.

Certains investissements à court terme comme les business sur internet peuvent être particulièrement intéressants, moyennant un peu d’investissement au départ. Nous avons listé pour vous les investissements à court terme que vous avez la possibilité de réaliser pour générer des revenus passifs.

Le Crowdfunding

Le crowdfunding, également appelé en français financement participatif, désigne une méthode de transaction financière, où un porteur de projet en appelle à la générosité de donateurs afin d’obtenir des financements. Généralement, le recours à ce mode de financement se fait pour les petites sommes, et le financement participatif peut être mis en œuvre selon différentes modalités : il est peut ainsi être question de crowdfunding communautaire, industriel ou en actions.

La modalité qui devrait vous intéresser est alors le financement participatif en actions, dans le cadre duquel vous avez la possibilité d’effectuer un placement financier. En contrepartie de votre participation, vous recevrez des parts sociales ou des actions émanant de l’entreprise qui a organisé la levée de fonds. Ce qui signifie que vous devenez actionnaire de cette entreprise, et pourrez disposer d’un portefeuille d’actions.

Le crowdfunding est un investissement à court terme qui a été rendu possible grâce à internet, puisque c’est sur le web que vous pourrez trouver des plateformes vous permettant de prendre part à la levée de fonds. Certains sites vous donnent en effet la possibilité de financer des PME et des TPE, tandis que d’autres vous proposent des investissements à court terme sur des bouteilles de vin !

Cette solution vous permet d’investir de petites sommes comprises entre 20 et quelques milliers d’euros et ainsi de générer un rendement de 8 à 10 %. Comme pour tout investissement, le risque zéro n’existe pas. De ce fait, nous vous recommandons d’investir dans des entreprises dans lesquelles vous avez confiance.

investissement a court terme

La cryptomonnaie

La cryptomonnaie, ou la monnaie numérique, est le nouveau filon dans lequel tous ceux qui désirent gagner de l’argent grâce à internet peuvent investir depuis l’apparition du Bitcoin en 2009. L’astuce pour limiter les risques avec ce type de placement est d’y placer uniquement un capital dont vous n’avez pas besoin dans la mesure du possible. En effet, vous devez toujours garder à l’esprit que cet argent risque d’être perdu d’une manière ou d’une autre.

Pour effectuer un investissement à court terme avec la cryptomonnaie, vous devez dans un premier temps vous tenir au fait des monnaies virtuelles les plus prometteuses pour cette année. Le Bitcoin, qui est la plus vieille de toutes, en fait partie, mais nous pouvons également citer parmi elles l’Ethérum, le stellar, l’EOS, le Ripple, etc.

Vous devez également vous informer sur les différentes manières de récolter des cryptomonnaies. Cela peut notamment se faire en acceptant des paiements avec de la monnaie numérique, en participant à des levées de fonds, en minant, en achetant sur des plateformes spécialisées, ou encore en procédant à un échange.

Le blog

Le blogging constitue un investissement à court terme sur internet que vous pouvez réaliser pour générer des revenus passifs. Le retour sur investissement d’un blog sera différent d’une thématique à une autre, alors si vous désirez de l’efficacité, il sera préférable de se tourner vers les niches qui rapportent. Mais retenez que l’essence même du blog est de vous offrir l’opportunité de traiter un sujet qui vous passionne tout en gagnant de l’argent.

De ce fait, si vous voulez vous faire rémunérer, vous devrez travailler son référencement naturel en y postant du contenu qualitatif régulièrement. N’hésitez pas à confier la rédaction de vos articles à un rédacteur expérimenté au besoin, car leur qualité et le travail sémantique effectué vous garantiront une bonne place sur les moteurs de recherche.

Une fois que votre audience est bien établie, vous pouvez monétiser votre blog de différentes manières : par la publicité sur les réseaux sociaux (Facebook Ads, Linkedin, Adwords), en vendant vos propres produits ou services, en faisant de l’affiliation, en effectuant des partenariats avec des marques ou d’autres blogueurs, etc.

Notez que le retour sur investissement d’un blog avec un bon travail sur le SEO peut être constaté au bout de 6 mois à un an.

Les super livrets

Les super livrets sont un moyen d’investir à court terme en toute sécurité tout en générant un peu de profit. En effet, cette solution d’investissement offre de nombreuses garanties, incluant celle de ne jamais perdre votre capital et de pouvoir en disposer à tout moment, de ne payer aucuns frais pour tous les types d’opérations, et même souvent de ne pas avoir à changer de banque.

Du reste, même si le rendement des super livrets n’est pas réellement conséquent, sachez qu’il est parfaitement sans risque pour votre investissement. Les meilleurs vous permettent de gagner jusqu’à 3,3% bruts (chiffres de 2019), une banque propose même un rendement de 3,10 % durant 2 mois et vous offre une récompense de 40 euros en échange du versement d’une certaine somme sur votre compte épargne. L’offre la plus basse à ce jour quant à elle vous assure un rendement de 0,05 %.

Si vous avez opté pour ce type de placement, vous devez savoir que les offres en matière de super livrets varient d’un trimestre à l’autre. Pour continuer à bénéficier de leurs avantages, vous devez rester à l’affût des offres promotionnelles, et passer d’un organisme bancaire à l’autre. Cela nécessite également beaucoup d’investissement en temps de votre part.

Le livret jeune

Vous êtes âgé de 12 à 25 ans ? Le livret jeune fait partie des livrets défiscalisés dans lesquels vous avez la possibilité d’effectuer des placements. Cette solution d’épargne vous permet notamment de bénéficier d’un taux d’intérêt net d’impôts et qui ne fera pas l’objet de prélèvements sociaux. Concrètement, cela signifie que vous n’aurez à payer ni les contributions sociales ni les impôts sur le revenu.

Ce livret d’épargne jeune est proposé par les banques depuis 1998. Dans ce cadre, celle-ci se réserve la fixation du taux de rémunération de l’épargne, en prenant toutefois en compte l’indexation de ce dernier sur celui du livret A. Les banques sont effectivement tenues de veiller à ce que le taux du livret jeune soit au moins égal à celui du livret A.

De ce fait, le taux minimum d’un livret jeune est alors de 0,75 % et peut atteindre les 2% pour les offres les plus avantageuses. Enfin, nous pouvons également citer parmi les avantages de ce placement la disponibilité de l’épargne à tout moment, ainsi que la garantie sur le capital.

Finalement, même si la plupart des banques ne dépassent pas ces 0,75%, dites-vous que c’est mieux que rien et que le placement est parfaitement sécurisé.

investissement a court terme

Le compte à terme

Le compte à terme est un placement qui n’est pas encore très connu en France, mais qui vous permet pourtant de profiter de certains avantages.

Il est question de compte à terme lorsque vous déposez une somme d’argent sur un compte bancaire. Cette somme sera ensuite bloquée et ne pourra être retirée qu’à la fin d’une échéance fixée par l’établissement bancaire. En investissant dans ce type de placement, vous pourrez choisir entre 2 types de comptes : soit vous optez pour un CAT à taux fixe, soit pour un CAT avec taux progressif chaque trimestre, semestre ou année.

Le compte à terme vous permet par ailleurs de profiter d’un taux d’intérêt un peu plus élevé que celui du livret A. Celui-ci variera en fonction de l’établissement bancaire, le plus avantageux étant de 1,50 % bruts pour les 3 premiers mois. Finalement, notez que l’ouverture de ce compte nécessite le dépôt d’une somme minimale, généralement comprise entre 1000 et 10000 euros.

Pour faire le bon choix, vous pouvez consulter des comparatifs sur les meilleurs comptes à terme pour l’année en cours. Vous pouvez également cumuler plusieurs comptes pour optimiser vos rémunérations. Cela est même conseillé, car il peut arriver que vous soyez obligé de retirer une partie de vos fonds avant la date d’échéance prévue. Un seul de vos comptes sera alors concerné par la pénalité inhérente à ce genre de situation, tandis que les autres continueront de « tourner ».

Le livret d’épargne populaire ou LEP

Le livret d’épargne populaire est un placement avec lequel vous avez la possibilité d’épargner jusqu’à 7700 euros et de profiter d’exonérations fiscale et sociale. Avec ce placement, vous pourrez obtenir une rémunération de 1,25 % tous les ans ce qui représente un taux similaire à celui prévu par le livret A avec une majoration en plus.

L’ouverture de ce livret est toutefois soumise à certaines conditions, telles que la présentation de votre avis d’imposition de l’année précédente et le respect de certains seuils de revenus fixés par la loi. Pour le reste, notez que l’ouverture comme la clôture du compte sont gratuites, tout comme la gestion du compte et les opérations de versement.

L’épargne que vous aurez déposée sur ce livret sera quant à elle disponible toute l’année, et peut être retirée à l’aide d’une carte de retrait.

L’investissement dans un Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières (OPCVM)

Les OPCVM, également appelées SICAV monétaires, sont un investissement à court terme avec lequel vous avez la possibilité de placer votre capital de manière sécurisée et stable. Il est plus indiqué si vous avez une entreprise et que votre trésorerie n’a pas encore été placée.

En optant pour les SICAV monétaires, vous pourrez choisir entre les OPCVM classiques dont la durée n’excède pas les 3 mois, et celles dynamiques dont les produits financiers ont une durée de vie beaucoup plus étendue. Ce placement à court terme a comme atout majeur d’être très peu risqué, et vous permet de récupérer les fonds que vous avez placés en totalité ou partiellement.

Les obligations d’État

L’obligation d‘État désigne le titre de créance sur le Trésor public, et plus précisément une part de la dette publique ouverte à la négociation en bourse. Pour financer le Trésor public, l’État emprunte via ces obligations, et donc, contracte une dette pour en rembourser une autre.

Vous pouvez de ce fait investir à court terme en achetant une obligation pour prêter de l’argent à l’État. La somme que vous investissez aura la même valeur que celle de l’obligation que vous aurez achetée. Ensuite, vous recevrez un coupon comme justificatif. Le remboursement de cette valeur nominale sera effectué par l’État de manière ponctuelle et donnera lieu également au paiement d’intérêts. Celui-ci fixera également la durée de votre investissement à long ou à court terme en fonction de la valeur de l’emprunt.

Dans tous les cas, nous vous recommandons de toujours solliciter les conseils de votre banquier avant de procéder à ce type de placement.

Les placements dans les banques étrangères

Saviez-vous que vous avez parfaitement la possibilité de placer une partie de vos économies dans des banques à l’étranger ? Cela reste parfaitement légal du moment que vous vous soumettez à l’obligation de déclaration auprès de l’administration fiscale française.

Pour que le placement dans les banques étrangères fasse l’objet d’un bon retour sur investissement, vous devez toutefois veiller à investir une somme conséquente. Selon sa valeur, celle-ci pourra être investie dans des matières premières par exemple.