Le secret pour rester sur la bonne voie

Comme le disait l’aviateur de la Première Guerre Mondiale Bryan J. Langenfeld :

“Rares sont les personnes à pouvoir considérer les défauts des autres sans forcer le trait.”

 

Et cela vous concerne également.

Restez bien attentif à ce qui va suivre, vous allez vite comprendre pourquoi.

 

Imaginez…

 

Vous êtes en train de faire construire votre maison.

Une société s’en occupe pour vous.

Les travaux sont censés finir au mois de septembre. 🚧

 

Et puis…

Les travaux durent…

Et vous récupérez votre maison seulement au mois de décembre.

 

Sauf si vous êtes l’homme le plus sympa au monde, vous allez commencer à remettre les compétences de la société en question. 😡

 

Elle n’est pas professionnelle, incompétente, et vous déconseillez à tous vos proches de passer par elle.

 

Vous imaginez ?

 

Parfait. 

Maintenant, inversons les rôles.

 

Vous êtes en train de vous occuper de ce chantier.

Mais votre fournisseur a des problèmes. Il n’a pas les matériaux que vous avez commandés… et il n’arrive pas à trouver une solution pour vous les fournir.

Tout est en place de votre côté, il ne vous manque que ça pour finir ce chantier, mais vous êtes bloqué. Au final, vous remuez ciel et terre pour trouver un autre fournisseur et enfin terminer cette maison. Il y a 3 mois de retard, mais vous avez réussi à arranger la situation.

 

Est-ce que cette société est si mauvaise que ça ?

 

Finalement, la réponse n’est plus aussi simple qu’elle en avait l’air au départ.

 

Les psychologues qualifient cette situation “d’erreur d’attribution”.

En fait, nous considérons que ceux qui connaissent des échecs en sont responsables. Mais lorsque nous sommes en situation d’échec, nous allons l’attribuer à un facteur extérieur.

 

D’où l’exemple du chantier que je vous ai présenté dans cet article.

 

Alors comment ne pas tomber dans ce piège ?

 

D’abord, dans votre rapport avec les autres, vous devez analyser les circonstances qui ont pu aboutir à un échec de votre partenaire.

 

Par exemple, si vous demandez à quelqu’un de s’occuper du marketing à votre place, mais que cela ne fonctionne pas. Analysez d’abord les circonstances ayant amené cet échec avant de changer de prestataire. 

 

Il est possible que : 

  • votre produit n’intéressait pas vos clients, 
  • que la période de lancement n’était pas la bonne,
  • ou encore que vous n’avez pas été assez précis dans votre demande.

 

Ensuite, par rapport à vous-même, il est vital de savoir quand vous avez commis des fautes et quand votre échec est dû à des circonstances défavorables. 

 

Pour ça, vous pouvez lister les raisons qui vous ont poussé à vous lancer dans votre projet de cette manière. Ainsi, au moment d’analyser les raisons de votre échec, vous pouvez comparer votre vision au moment du lancement avec ce qui s’est passé autour de vous. Cela vous garantira d’être suffisamment objectif dans votre analyse.

 

C’est maintenant à votre tour de passer à l’action…

Et de réaliser vos premières ventes !

 

👉 À RETENIR :  L’erreur d’attribution est assez dangereuse puisque vous avez tendance à considérer que les échecs des autres sont dû aux autres et pas à vous. Pour éviter ce phénomène, il faut analyser les données de manière objective. Écrire les raisons de vos décisions est une bonne solution pour ça.