Le danger d’être trop confiant ?

Comme le disait l’ancien ministre américain Frank A. Clark :

“Nous trouvons du réconfort auprès de ceux qui sont d’accord avec nous, mais évoluons auprès de ceux qui ne le sont pas.”

 

Et pour illustrer ça, je vais vous raconter une anecdote qui est arrivée récemment à Lambert, un ami proche. 🙋‍♂️

 

C’est un minimaliste, c’est-à-dire qu’il essaie de ne garder que des objets dont il a réellement besoin. Autant vous dire que lorsqu’il part en voyage d’affaires pour un seul jour, son sac en bandoulière lui suffit largement.

 

Et c’est là que ça coince.

 

Parce qu’il voyageait cette fois-là avec son collègue.

 

Et il lui a pris la tête pendant 2 heures en expliquant que son choix était ridicule !

Selon lui, il valait mieux avoir une valise à roulettes : on peut transporter plus de choses, ce n’est pas lourd à porter, c’est plus confortable, etc. 🧳

 

À aucun moment, il ne s’est intéressé à la raison selon laquelle mon ami avait choisi un sac.

 

Cette histoire peut sembler anecdotique.

Mais elle vous concerne directement.

Parce que vous être peut-être soumis au même problème que le collègue de mon ami Lambert.

 

Les psychologues appellent ce phénomène : “le biais de la confiance en soi”.

 

C’est le fait de croire automatiquement que notre approche est la meilleure.

 

En fait, la plupart des gens aiment “penser qu’ils savent de quoi ils parlent, qu’il savent ce qu’ils font et que leur façon de faire les choses est la meilleure” comme le dit Josh Kaufman dans son livre Personal MBA.

Et cela peut vous poser problème.

 

Si vous êtes persuadé d’avoir raison, alors que vous prenez uniquement de mauvaises décisions pour lancer votre business en ligne, vous ne gagnerez pas 1€. ❌

 

Vous devez remettre en question vos avis et vos actions.

 

Alors comment s’assurer de ne pas foncer tête baissée dans un mur ?

 

L’auteur Avinash Kaushik dans son livre Web Analytics 2.0 apporte des éléments de réponse à cette question.

 

Selon lui, vous devez absolument justifier vos actes par des données.

 

Vous devez assumer que vous pouvez être influencé par des éléments extérieurs qui peuvent vous pousser à prendre de mauvaises décisions. Et en procédant de cette manière, vous limiterez vos risques d’échec.

 

Par exemple :

 

  • Vous vous dites que vous allez lancer un business sur la perte de poids après 50 ans puisque vous voyez des publicités à la télévision et que ça doit marcher ;
  • Avant de vous lancer, regardez autour de vous comment vos concurrents travaillent sur internet ;
  • Vous vous rendrez compte qu’il est très difficile de faire de la publicité sur Facebook et qu’il faudra plutôt chercher des partenaires acceptant de présenter votre offre en échange d’une commission ;

 

Est-ce que cela vous convient toujours ou est-ce que vous préférez changer de domaine ?

 

Pourtant, quand vous aviez votre idée en tête vous ne pensiez pas à tout ça. Et cela peut vraiment changer vos plans.

 

Donc remettez toujours en cause vos décisions pour vous assurer d’aller dans la bonne direction.

 

C’est maintenant à votre tour de passer à l’action…

Et de réaliser vos premières ventes !

 

👉 À RETENIR :  Avoir trop de confiance en soi peut-être en grand désavantage pour vous. C’est ce que nous avons vu dans cet article avec l’impact de nos croyances. L’idée est donc de toujours baser vos décisions sur des données fiables avant de faire quoi que ce soit.