Ils n’auraient JAMAIS imaginé être complice…

Comme le disait Glyn Holton, un conseiller en gestion des risques liés aux investissements :

“La responsabilité n’engage qu’une seule personne. Si deux personnes sont responsables de la même décision, aucune n’est vraiment responsable.”

 

Cela va vous servir dans le cas où vous devez travailler en équipe.

Par exemple avec un associé, un graphiste qui doit vous créer des visuels pour vos produits ou encore un monteur qui se charge de votre chaîne YouTube.

 

Vous allez comprendre pourquoi dans quelques instants…

 

Mais d’abord, je voudrais illustrer le principe donné par Glyn Holton par une anecdote qui m’est arrivé lorsque j’étais plus jeune :

 

Il faisait très chaud ce jour-là. 

J’étais dans un hypermarché d’une enseigne connu de tous. Et là, surprise… je vois une personne âgée faire un malaise en face de moi. Je panique et hurle “Appelez le SAMU ! Vite !”. 🚑

 

Il y avait au moins 6 personnes dans le rayon… mais personne n’appelait les secours.

Tout le monde regardait la scène sans bouger. Et c’est après avoir demandé à la personne la plus proche de moi d’appeler quelqu’un qu’elle le fit immédiatement.

 

J’étais énervé.

Je ne comprenais pas pourquoi personne n’avait réagi au quart de tour ! 😡

 

Mais en fait, cela s’explique en psychologie.

 

Les spécialistes appellent ça : l’apathie du spectateur.

Plus il y a de personnes qui pourraient agir et moins elles se sentent responsables de faire quelque chose.

 

Une histoire terrible prouve ce principe : le meurtre de Petru Barladeanu en 2009.

 

C’était un roumain qui jouait de l’orgue dans une station de métro à Naples.

Malheureusement, il fut victime d’une balle perdue. 

 

Alors qu’il se vidait de son sang, tous les passants continuaient leur chemin.

Personne ne s’arrêta pour l’aider. Personne n’appela à l’aide. 

 

Cette histoire fait froid dans le dos… 😱

 

Alors comment éviter ce syndrome ?

 

  • Si vous êtes amené à travailler en collaboration avec plusieurs personnes, il faut absolument éviter de donner des missions collectives.

 

Par exemple, ne dites pas que vous allez créer avec vos associés une dizaine d’articles cette semaine. Dans ce cas, aucun de vous ne se sentira responsable de cette mission. Et il est fort probable que votre objectif ne soit pas rempli à la fin de cette semaine.

 

  • Vous devez assigner à chaque personne en particulier une mission avec un délai pour la terminer.

 

Par exemple, demander à votre ami Eric d’écrire un article sur la perte de poids après 50 ans avant mardi prochain. 

 

Si chaque membre de votre équipe ne sait pas exactement ce qu’il doit faire et pour quand, il y a peu de chance qu’il le fasse.

 

C’est maintenant à votre tour de passer à l’action…

Et de réaliser vos premières ventes !

👉 À RETENIR :  L’apathie du spectateur est un concept qui peut avoir des conséquences dramatiques comme nous l’avons vu avec le meurtre de Petru Barldeanu. Pour lutter contre celui-ci dans le cadre de votre business en ligne, il suffit d’assigner personnellement des missions individuelles avec des délais d’exécution.