Et si je vous récompensais ?

Est-ce que vous êtes déjà entré dans une agence immobilière ?

 

J’imagine que oui.

Et vous avez déjà dû connaître la même situation que moi…

 

Vous souhaitez louer un studio pour votre enfant, mais le commercial ne vous montre que des T2 ou T3. Et il fait tout pour vous convaincre que c’est la meilleure option pour vous. 🏠

 

En fait, son comportement s’explique en psychologie.

Et vous devez en avoir conscience si vous souhaitez vous associer à quelqu’un ou tout simplement travailler avec des indépendants.

 

C’est ce que nous allons voir dans cet article.

En psychologie, les experts parlent de “biais de la récompense”.

 

Il explique pourquoi les gens qui ont un intérêt à ce que vous fassiez quelque chose auront tendance à vous pousser dans leur sens.

 

Pour reprendre notre exemple, peut-être que l’agence immobilière n’avait plus de studio pour votre enfant. Mais comme le commercial n’est payé qu’à la commission, il fallait qu’il vous pousse à prendre autre chose pour être payé. 💰

 

Il est récompensé s’il incite ses clients à prendre ses appartements.

Et cela influence automatiquement son comportement.

 

S’il était payé d’une autre manière, il est très probable qu’il se comporte différemment.

Avec un salaire fixe sans commission, pas sûr qu’il aurait pris le temps de vous présenter autre chose que ce que vous lui aviez demandé…

 

Alors comment influencer vos partenaires pour qu’ils travaillent le mieux possible avec vous ?

 

Le livre The Knack de Norm Brodsky et Bo Burlingham a mis en évidence plusieurs solutions.

Et voici ce qui pourrait être fait pour vous :

  • Rémunération classique à la mission

 

Ici c’est très simple.

Vous payez votre partenaire pour sa mission avec un montant défini à l’avance.

 

Par exemple, vous pouvez demander à un graphiste de faire vos miniatures sur YouTube pour 5€ l’unité.

 

L’avantage c’est que tout le monde sait à quoi s’attendre. Mais il y a un risque que le travail fourni ne soit pas toujours d’excellente qualité puisque votre partenaire touche une somme fixe, quel que soit le résultat.

  • Rémunération au pourcentage

 

Ici vous allez vous mettre d’accord avec votre partenaire sur un pourcentage des ventes qu’il va toucher en échange de sa participation.

 

Par exemple, si vous n’êtes pas à l’aise avec le marketing, vous pouvez demander à quelqu’un de rédiger votre page de vente. Et lui proposer de toucher 10% des ventes.

 

L’avantage est que vous n’avez pas à payer tout de suite votre partenaire et qu’il sera motivé à faire le meilleur travail possible. L’inconvénient est que cela va baisser votre rentabilité sur le long terme.

  • Rémunération au pourcentage évolutif

 

Pour privilégier votre rentabilité sur le court terme, vous pouvez proposer à votre partenaire de toucher un pourcentage plus faible au début, mais qui évoluera à la hausse en fonction du nombre de ventes.

 

Par exemple, il touchera 8% des ventes jusqu’aux 100 premiers clients, au-delà, ce sera 12%.

 

En faisant ça, vous allez encaisser plus d’argent au départ, mais sur le long terme votre partenaire sera plus avantagé. Vous serez sûr qu’il fera le meilleur travail possible puisque c’est dans son intérêt.

 

Comme vous l’avez vu, il n’y a pas de réponse parfaite à la question de comment rémunérer vos partenaires. C’est à vous de faire un choix en fonction de votre situation.

 

C’est maintenant à votre tour de passer à l’action…

Et de réaliser vos premières ventes !

 

👉 À RETENIR :  L’incitation par la récompense va avoir tendance à changer le comportement de votre partenaire. Dans une même situation, il pourra se comporter différemment selon sa manière d’être rémunéré. Ainsi, n’hésitez pas à jongler entre les 3 manières que vous avez découvertes dans cet article.