Devenez une machine à vendre

Comme l’expliquait le philanthrope et auteur W. Clement Stone :

 

“Les ventes dépendent de l’attitude du vendeur, pas de celle du client potentiel”.

 

Effectivement, vous devez absolument garder ça en tête.

Surtout si vous souhaitez développer des revenus complémentaires de manière automatique grâce à Internet.

 

Vous allez forcément devoir vendre votre offre commerciale à vos clients potentiels.

C’est le moyen le plus simple et rapide d’encaisser jusqu’à 781€ de plus par mois dès vos débuts. 💰

 

Mais vous devez avoir quelque chose en tête : les clients sont généralement mal à l’aise face aux vendeurs, en partie car ils ont le sentiment qu’ils vont subir une vente forcée ou être dupés.

 

C’est pour cela qu’ils développent une résistance à la persuasion qui est une grande barrière à la vente. 🚧

 

En fait, le client réagit instinctivement lorsqu’il se trouve en situation où il ressent une pression sur lui pour l’obliger à acheter. Il veut absolument préserver son autonomie et va chercher à s’échapper le plus rapidement possible de cette situation inconfortable.

 

C’est pour ça que l’un des plus grands maîtres de la vente Zig Ziglar explique que vous ne devez pas vous présenter au client comme un vendeur, mais plutôt comme quelqu’un devant l’aider à prendre la meilleure décision d’achat possible.

 

En réinterprétant votre rôle de vendeur, vous allez supprimer le sentiment de pression ressenti par votre client potentiel tout en le persuadant que vous êtes là pour rechercher son intérêt.

 

Mais attention, ce n’est pas tout.

 

À aucun moment le client doit sentir que :

  • Vous souhaitez à tout prix conclure la vente.
  • Vous lui courez après.

Analysons en détail comment éviter ces 2 situations :

  • Ne pas souhaiter conclure à tout prix la vente

 

Si le client ressent que vous forcez votre offre, son intérêt va grandement diminuer en seulement quelques secondes.

 

Pour éviter cela, vous devez vous concentrer sur les avantages que propose votre offre commerciale. Il faut comprendre ce que recherche et ce dont a besoin votre client pour lui montrer que votre offre y correspond parfaitement.

 

Retenez cette anecdote : une femme ne veut pas d’un homme qui cherche absolument à conclure avec elle. Et bien pour votre client, c’est pareil. Il veut sentir que c’est lui et lui seul qui prend la décision d’acheter. 🤦‍♀️

  • Ne pas courir après votre client

 

Ici, ce sentiment lui provoque une réaction instinctive qui remonte à nos schémas comportementaux primitifs : “pourchasser” et “être pourchassé”.

 

Si votre client se sent pourchassé, il va tout faire pour fuir et vous allez perdre la vente. Vous allez perdre du temps et de l’énergie.

 

Pour rester sur notre anecdote avec les femmes, elles ne souhaitent pas d’un homme qui leur courent après, tout simplement. 🤦‍♀️

 

Une astuce pour montrer à votre client que vous ne lui courez pas après est de dire que de toute façon s’il n’achète pas chez vous, ce n’est pas grave car quelqu’un d’autre le fera. Vous pouvez par exemple jouer sur un nombre de places limité, qui de toute façon seront vite prises… et l’important pour vous est d’avoir des personnes motivées.

Bien entendu ne mentez pas : il est forcément vrai que vos places sont limitées, vous n’allez pas pouvoir répondre aux emails de 100 nouvelles personnes tous les jours par exemple. 

 

Donc retenez bien ces informations importantes quand vous allez rédiger votre offre commerciale. À aucun moment le client ne doit se sentir obligé de passer à l’achat… sinon vous ne réussirez JAMAIS à lui vendre celle-ci.

 

C’est maintenant à votre tour de passer à l’action…

Et de réaliser vos premières ventes !

 

 

👉 À RETENIR : La résistance à la persuasion est un concept intéressant puisqu’il montre pourquoi votre client potentiel n’achètera jamais votre produit ou service s’il sent que vous faites tout pour que la vente ait lieu. Il est important de bien avoir ça en tête avant de lui présenter votre offre pour être certain de ne pas le froisser.