La visibilité est un élément garantissant la réussite de votre activité sur le web. Sans un excellent référencement, vous éprouverez d’importantes difficultés à attirer vos prospects et à augmenter votre chiffre d’affaires. Pour que votre plateforme puisse bénéficier d’un positionnement avantageux sur les pages de résultats des moteurs de recherche, nous vous conseillons d’optimiser vos contenus, en choisissant méticuleusement vos mots-clés. Pour ce faire, vous devez appliquer quelques techniques et respecter certaines règles.

Les critères à prendre en compte pour choisir ses mots-clés

Contrairement aux idées reçues, il ne suffit pas de sélectionner les expressions liées à une activité et les intégrer dans un contenu pour pouvoir améliorer la visibilité d’un site. Certes, il est nécessaire de dresser une liste des mots-clés les plus pertinents pour votre entreprise, néanmoins, vous devez aussi les analyser afin de déterminer ceux qui peuvent être exploités et ceux qui ont un effet moindre sur le référencement.

Lors de vos analyses, penchez-vous en premier lieu sur le trafic généré par les mots et les expressions. Cette première étape consiste à analyser la fréquence des recherches réalisées à partir de mots-clés sur les moteurs de recherche, principalement Google. Elle peut être réalisée grâce à des outils tels que Google Adword et va vous donner une idée des expressions à privilégier. Après avoir analysé le trafic, évaluez la qualité des visites. Un mot-clé peut augmenter significativement le nombre de visites de votre site web, sans pour autant entraîner un effet positif sur vos ventes. Cette seconde phase vous permettra donc de déterminer si les expressions que vous avez préalablement choisies participent ou non, à l’amélioration de votre taux de conversion.

Pour finir, analysez l’intérêt suscité par les mots-clés. Une expression très prisée des entreprises de votre secteur devrait également attirer votre attention, dans la mesure où elle peut générer un trafic de qualité et augmenter vos ventes. Sachez toutefois que les mots qui n’intéressent pas les plateformes ne sont pas forcément à bannir. Dans certains cas, ils peuvent vous aider à attirer un nombre de leads (clients potentiels) assez important et à optimiser votre taux de conversion.

À titre d’information, les résultats de vos analyses vous permettent non seulement de définir les mots-clés importants, mais aussi de les classer : mots-clés concurrentiels, parasités, délaissés et expressions de niche.

Les différents types de mots-clés à connaître

En classant vos mots-clés, vous pouvez déterminer avec plus de précision ceux à intégrer impérativement dans vos contenus pour augmenter votre trafic et votre taux de conversion.

Les mots-clés concurrentiels

Les mots-clés concurrentiels génèrent un excellent trafic et peuvent vous aider à développer vos activités sur la toile. Toutefois, ils sont utilisés par de nombreuses entreprises de votre secteur et il n’est pas évident d’accéder à un positionnement avantageux grâce à ceux-ci. En effet, les premières places des pages de résultats pour des termes concurrentiels sont généralement dominées par des sites web possédant une excellente notoriété.

Pour connaître la concurrence sur un mot-clé, il vous suffit de lancer une requête sur Google. Dans le cas où le moteur de recherche vous fournit plus de 60 000 000 de résultats et affiche de nombreux liens sponsorisés en première et en seconde page, sachez que vous êtes en présence d’un terme particulièrement concurrentiel.

Dans la majorité des cas, il est nécessaire de faire appel à un spécialiste en référencement pour pouvoir bénéficier d’une bonne visibilité grâce à ces types d’expressions. Cependant, nous vous déconseillons d’opter pour un professionnel promettant un positionnement sur les premiers résultats de Google.

Comment choisir ses mots-clés pour le référencement Google ? SEO,SEA

Les mots-clés de niche

Les mots-clés concurrentiels peuvent vous fournir un excellent trafic et augmenter vos ventes, néanmoins, il serait inadapté d’axer votre stratégie sur ces termes. Pour bénéficier d’une meilleure visibilité et générer efficacement des leads (clients potentiels), nous vous conseillons d’opter pour des mots-clés de niche. Ces derniers sont des expressions liées entre autres à votre domaine et ils vous permettent de positionner votre plateforme sur les premières pages des SERPs, sans trop de difficultés.

Les résultats d’une recherche menée à partir d’un terme de niche dépassent rarement 60 000 liens, en raison du nombre relativement limité d’entreprises qui l’utilisent.

Les mots-clés parasités

Les mots-clés parasités vous permettent d’accéder à la première page des SERPs (pages de résultats), sans fournir d’importants efforts en optimisation. Cependant, malgré qu’ils permettent d’améliorer rapidement la visibilité, le trafic qu’ils génèrent est souvent de mauvaise qualité.

Ces types de mots-clés sont souvent des termes génériques et les visiteurs effectuant des recherches à partir de ceux-ci ne constituent généralement pas des clients potentiels pour votre entreprise. Pour reconnaître des expressions parasitées, effectuez une recherche sur un moteur de recherche. De manière générale, les premiers résultats d’une requête basée sur un mot-clé parasité sont rarement des liens sponsorisés.

À noter que ces types de termes ne sont pas à bannir, bien qu’ils ne participent pas toujours à l’amélioration de votre taux de conversion. Ils restent des éléments pouvant augmenter significativement le référencement de votre plateforme et de vos produits.

Les mots-clés délaissés

Les mots-clés délaissés ne génèrent pas un volume de trafic conséquent, contrairement aux termes parasités. Néanmoins, les visiteurs qui accèdent à votre site web à partir de ces expressions sont, dans la majorité des cas, intéressés par votre activité et vos produits.

Ces termes sont d’excellentes solutions pour optimiser votre visibilité auprès de vos clients potentiels. Ils renvoient les utilisateurs vers des sujets spécifiques plutôt que vers des sujets génériques.

En tapant une expression délaissée sur un moteur de recherche tel que Google, vous accéderez à un nombre de résultats assez restreint (environ 5 000) et à une première page exempte de liens sponsorisés. Ces types de mots-clés devraient être présents dans votre stratégie de référencement, dans la mesure où ils peuvent augmenter vos chances de conversion.

Définir les mots-clés principaux et les expressions secondaires

Après avoir sélectionné les termes que vous souhaitez privilégier, passez au choix des mots-clés principaux de votre site web et des mots-clés secondaires. Cette étape est indispensable à l’organisation de vos pages et à l’optimisation du référencement de votre site web.

Les mots-clés principaux

Les mots-clés principaux sont les premiers termes que vous souhaitez cibler pour améliorer le référencement de votre site web. Ils doivent être en relation avec les catégories des produits et des services proposés par votre entreprise.

Dans le cas où vous êtes basé à Paris et que votre site web commercialise du matériel informatique, tel que des cartes mères, des microprocesseurs ou des cartes graphiques, vous pouvez opter pour diverses expressions : vente carte mère Paris, vente microprocesseur Paris, etc. Chaque mot-clé principal doit être utilisé pour une page spécifique, afin que vous puissiez développer son champ lexical et améliorer significativement sa visibilité sur les SERPs.

L’erreur à ne pas commettre est de mélanger deux expressions-clés principales sur une même page. Cette technique peut avoir des impacts négatifs sur votre référencement, mais aussi sur l’expérience utilisateur. En effet, un internaute recherchant une carte mère souhaite atterrir sur une page traitant essentiellement de ce composant.

À noter que Google analyse minutieusement les mots utilisés dans une page, afin de définir si celle-ci est suffisamment pertinente pour être proposée en priorité aux utilisateurs. Les expressions principales de votre plateforme peuvent être des termes concurrentiels ou de niche, en fonction de votre stratégie.

Les mots-clés secondaires

Une fois que vous aurez déterminé les mots-clés principaux, vous devez vous pencher sur les expressions-clés secondaires. La présence de ces dernières est nécessaire pour que Google puisse associer chaque page à des corpus, à savoir d’autres pages qui traitent de la même thématique.

En l’absence de mots-clés secondaires, l’algorithme de Google éprouvera des difficultés à classifier vos pages et baissera, par conséquent, leur visibilité.

Dans le cas d’un cabinet d’avocat installé dans la capitale française et intervenant dans le droit de la famille, vous pouvez choisir comme expression principale « avocat droit de la famille Paris » et comme mots-clés secondaires « avocat divorce Paris », « avocat garde d’enfant Paris », etc. Pour une meilleure indexation, nous vous recommandons d’associer, dans la mesure du possible, des mots-clés concurrentiels, de niche, parasités et délaissés. Veillez toutefois à ne pas suroptimiser vos pages, pour éviter les sanctions qui peuvent avoir des répercussions néfastes sur votre positionnement.

Comment choisir ses mots-clés pour le référencement Google ? SEO,SEA

Quelques outils permettant de trouver des mots-clés pertinents

Bien que vous ayez une parfaite maîtrise de votre domaine d’activité, de vos produits et des connaissances plus ou moins approfondies en référencement, il n’est pas toujours évident de dresser la liste des mots-clés susceptibles d’augmenter la visibilité de votre site. Pour éviter les pertes de temps et les omissions, vous pouvez utiliser des outils tels que Google Keywords Planner, DataForSEO ou Long Tail Pro.

Google Keywords Planner est tout simplement un incontournable si vous souhaitez trouver rapidement les termes les mieux adaptés pour l’optimisation de votre visibilité sur le moteur de recherche de la firme de Mountain View. Dans l’onglet « Keyword ideas » de l’outil, il vous suffit de taper un terme, une phrase ou une catégorie, et lancer les recherches pour accéder à une liste plus ou moins fournie d’expressions-clés.

DataForSEO n’est pas destiné à la recherche de mots-clés, mais il propose toutefois un API Keyword Finder pouvant vous fournir des idées d’expressions pertinentes pour votre plateforme. Outre les termes, il délivre des informations assez complètes sur les saisies semi-automatiques proposées par Google.

Long Tail Pro est considéré comme le logiciel le plus performant dédié à la recherche de mots-clés par de nombreux spécialistes en référencement. À partir d’une seule expression, il peut générer de 800 à 1 000 mots-clés en quelques secondes.

La principale faiblesse de Long Tail Pro réside dans son prix. Prévoyez entre 35 et 40 € par mois pour profiter de l’ensemble de ses fonctionnalités.

>